Plus de 20 professionnels des aires marines protégées (AMP) ont participé à un événement de « formation des formateurs » organisé par le jumelage Résilience du projet Gouvernance de l’océan à Cancun, au Mexique, du 5 au 7 octobre 2023. Cet événement fait suite à des ateliers de renforcement des capacités similaires organisés aux États-Unis, au Brésil et en Colombie au cours des six derniers mois.

L’atelier de formation a été organisé parallèlement à la première réunion nationale des gestionnaires d’AMP du Mexique, du 2 au 4 octobre, et accueilli par la Commission nationale des aires protégées (Comisión Nacional de Áreas Naturales Protegidas, CONANP). La Commission a apporté un soutien institutionnel considérable à l’atelier sur la résilience, soutenu par un contexte politique favorable à l’intensification de la conservation des écosystèmes marins et au renforcement de la gestion des AMP au Mexique. Les raisons de cette dynamique sont apparues clairement lors de la visite sur le terrain.

Les participants comprenaient 22 gestionnaires d’AMP, responsables de 31 AMP sur les côtes mexicaines de l’Atlantique et du Pacifique. Tous ont été formés à l’utilisation de l’outil d’auto-évaluation de la résilience (R-SAT).

Pour le partenariat Résilience, Jean-Jacques Goussard et Lilian Wetzel ont dirigé la formation. Ils ont partagé les bonnes pratiques utilisées au Brésil, au Gabon, au Mexique, au Portugal, au Sénégal et aux États-Unis pour faire face aux changements rapides liés au changement climatique et au tourisme. Ils ont présenté l’outil, ainsi que les commentaires d’autres utilisateurs. Les participants ont été soutenus dans un exercice pratique d’évaluation d’une AMP qu’ils géraient, puis de saisie des données dans la plateforme et enfin de réflexion et d’interprétation des résultats produits par le graphique.

L’atelier a atteint ses objectifs de formation des gestionnaires d’AMP afin qu’ils puissent accompagner d’autres gestionnaires et AMP dans la réalisation d’évaluations dans leurs régions. Il a contribué à consolider la méthodologie appliquée dans les formations R-SAT, en l’adaptant aux besoins locaux. Le retour d’information sur l’événement a été très positif, avec une large appréciation de la valeur de l’outil ainsi que des suggestions sur la façon dont il – et les sessions de formation connexes – pourraient être améliorés à l’avenir.

Le groupe a également participé à une visite de terrain très instructive sur un site protégé de restauration des coraux dans le parc national de Costa Occidental à Isla Mujeres. Organisée pour la réunion nationale et soutenue en partie par le projet OG, l’excursion a vu les participants prendre des bateaux pour plonger afin d’observer une pépinière de coraux au large, près de Cancun. Les espèces de coraux Acropora Palmata, Acropora Cervicornis et Acropora Prolifera sont élevées à 8 mètres de profondeur dans des structures artificielles constituées de bases en béton et de tubes en PVC pour contenir les fragments de coraux. La pépinière a été mise en place pour faire face à la perte de colonies coralliennes due au blanchiment induit par le climat et à la maladie de la perte de tissu corallien pierreux (SCLTD), qui a des effets en aval sur les écosystèmes côtiers et l’économie basée sur le tourisme.