Développer les collaborations entre réseaux

Au cours des quatre dernières années, l’initiative de jumelage des réseaux a permis de réaliser des progrès considérables dans la mise en place d’un vaste réseau de gestionnaires d’AMP dans le monde entier. Ces progrès ont été marqués par l’intégration de nouveaux partenaires désireux de contribuer à cette communauté inclusive. Parmi les derniers ajouts, citons RedGolfo dans le golfe du Mexique, NEAMPAN en Asie du Nord-Est et le ministère de l’environnement de l’Uruguay.

Des échanges d’apprentissage efficaces

L’une des principales réalisations du jumelage de réseaux a été la mise en œuvre réussie d’échanges d’apprentissage. Ceux-ci ont rassemblé divers réseaux et individus, facilitant des discussions structurées sur divers sujets. Deux échanges importants ont eu lieu cette année, avant et après la conférence mondiale du projet à Tarragone, en Espagne. Le premier était axé sur un cadre d’évaluation de l’efficacité du réseau, qui a été élaboré dans le cadre du jumelage et qui comprend des questions d’auto-évaluation. Le second a consisté en un dialogue approfondi entre RAMPAO et MedPAN, portant sur les structures du réseau, les stratégies opérationnelles, les défis, la gestion de la communication, la collecte de fonds et la promotion de collaborations potentielles.

Faire entendre la voix des gestionnaires sur la scène internationale

L’initiative de jumelage de réseaux a joué un rôle essentiel en permettant aux gestionnaires d’AMP d’amplifier collectivement leur voix sur la scène mondiale lors de conférences et d’événements internationaux de premier plan. Cette plateforme a considérablement amélioré leur visibilité et la reconnaissance de leur rôle dans la mise en œuvre d’aspects clés au sein des cadres politiques internationaux. En se réunissant, les gestionnaires ont participé à des rassemblements importants tels que IMPAC5 et COP28 de la CCNUCC, en organisant stratégiquement et en participant à une série d’événements parallèles. Ces activités ont non seulement attiré l’attention, mais aussi souligné la valeur des AMP et des réseaux d’AMP qui travaillent ensemble.

Faire progresser la collaboration mondiale

Le dernier atelier annuel du jumelage s’est tenu à Puerto Madryn, en Argentine, sous l’égide du Patagonian Forum, partenaire de longue date, et s’est attaché à jeter les bases d’un réseau mondial de réseaux de gestionnaires d’AMP. S’appuyant sur la dynamique d’IMPAC5 et de la conférence mondiale, l’atelier est passé des concepts aux considérations pratiques. Il a permis de définir la vision, la mission, les buts et les objectifs du réseau et a débouché sur un avant-projet de document. Il a également abordé les défis, tels que la nécessité de collecter des fonds et de rationaliser la coordination pour assurer la durabilité. La feuille de route à venir consistera à consulter tous les partenaires afin de recueillir des informations essentielles pour la progression du projet.

Initiatives récentes et perspectives d’avenir

En décembre, le jumelage de réseaux a organisé un séminaire en ligne très apprécié sur les lignes directrices relatives à la gestion des tortues marines. Produites par MedPAN, ces lignes directrices ont été traduites en espagnol et en portugais par le projet de gouvernance des océans dans le cadre du jumelage de réseaux, et prévoient l’inclusion des tortues marines dans les plans de gestion des aires marines protégées. Au-delà des initiatives spécifiques, le succès de ce jumelage réside dans le vaste réseau de partenariats établis à l’échelle mondiale, y compris les partenaires régionaux d’Asie du Sud-Est, l’Initiative pour le Triangle de Corail et le Centre de l’ANASE pour la biodiversité. Ces relations sont appelées non seulement à perdurer, mais aussi à prospérer, ce qui permet d’espérer une nouvelle expansion et des collaborations renforcées dans un avenir prévisible.